RDC-JUSTICE: LA TRAQUE AUX VOLLEURS CONTINUE- Willy BAKONGA dit Wilema écope sa peine en attendant le procès sur les écoles fictives

willy_bakonga_devant_cour_cassation_jpeg_640_350_1.jpeg
IL EST 23h58 À KINSHASA, LE 29/04/2021 , LE VERDICT VIENT DE TOMBER, WILLY BAKONGA WILIMA EX-MINISTRE DE L’EPST, EST CONDAMNÉ À UNE PEINE DE SERVITUDE PENALE DE 3 ANS ET AU PAIEMENT D’UNE AMENDE DE 90.000$. SON FILS JOËL BAKONGA EST AUSSI CONDMANÉ À UNE PEINE DE SERVITUDE PENALE DE 6 MOIS ET AU PAIEMENT D’UNE AMENDE DE 45.000$!!!
Les préventions suivantes ont été retenues à l’encontre de monsieur Willy Bakonga et son fils, à la cour de cassation :
1. Transfert illicite des fonds vers l’étranger (lutte contre le blanchiment)
2. dissipation de l’origine des fonds. Voilà les deux préventions.
Contrairement aux rumeurs sur les réseaux sociaux, Willy Bakonga avait sur lui à Brazzaville, seulement 30600 $, selon le PV de l’OPJ du Congo Brazzaville, il n’avait pas 2 millions tél qu’il a été véhiculé sur les réseaux sociaux.
La cour a ordonné la confiscation d’argent saisi à Brazzaville et une arrestation immédiate de ces deux condamnés.
En tout cas, l’état de droit eza elingi. Il faut noter que l’homme n’en a pas encore fini avec la juste, il fera face au procès pour les détournements des fonds et les écoles fictives.
Peut être une image de intérieurPeut être une image de une personne ou plus, personnes debout et intérieur

Communication