17 septembre 2021
Centre-Culturel-et-Artistique-pour-lAfrique-Centrale-à-Kinshasa.jpg

« La pandémie Covid-19 a stopé beaucoup de choses, mais pas la construction du Centre Culturel et Artistique pour l’Afrique Centrale à Kinshasa, financé par le don du gvt chinois et nouveau symbole de la coopération sino-congolaise. Les batiments principaux ont pris forme. 1/2 » Ambassade Chinois à KinshasaImageImageImageImageImageImageImageImage


23 avril 2021
Fatshi-et-Macron-idrisse-deby.jpg

Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est incliné, aux côtés du Président français Emmanuel Macron, devant la dépouille mortelle du président Idriss Déby Itno à la place de la Nation.
Premier Chef d’Etat à prendre la parole parmi une dizaine de dirigeants présents à cette cérémonie officielle, Félix-Antoine Tshisekedi a rendu un vibrant hommage à son défunt homologue qui a succombé à ses blessures deux jours auparavant sur un champ de bataille face à des insurgés dans son pays.
En sa qualité de président de l’Union africaine, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a promis l’accompagnement de l’Organisation panafricaine au Conseil National de Transition du Tchad conformément aux lois de ce pays.
Juste après cette cérémonie funéraire, le Président de la République a pris son avion en direction de Kinshasa.
Peut être une image de une personne ou plus et personnes deboutPeut être une image de une personne ou plus et personnes deboutAucune description de photo disponible.Peut être une image de 2 personnes et personnes deboutPeut être une image de une personne ou plus et personnes debout
Src: Présidence de la RDC

21 avril 2021
président-somalien-recu-par-Fatshi1.jpg

AU DELÀ DES RELATIONS BILATÉRALES, MOHAMED ABDULLAHI SOLLICITE LA FACILITATION DE L’UA AU SUJET DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE DE LA SOMALIE
Du réchauffement des relations bilatérales entre la Somalie et la République démocratique du Congo, il en a été longuement question au cours du tête-à-tête de plus d’une heure que le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, auréolé de son statut de Président en exercice de l’Union africaine, a eu ce lundi 19 avril à la cité de l’Union africaine, avec son homologue Mohamed Abdullahi, Président de la République de Somalie.
Faisant la restitution de ses échanges à la presse en présence de son hôte, le Président Félix Tshisekedi s’est félicité que la RDC puisse renouer avec la Somalie avec laquelle elle avait entretenu de « bonnes accointances » à l’époque de l’ex Zaïre. Au niveau du leadership africain qu’il incarne désormais, il a souhaité voir cette tendance au rapprochement se consolider entre les deux pays.
Outre la coopération bilatérale en passe de se rétablir, la situation intérieure de la Somalie était également au menu des discussions entre les deux Chefs d’Etat. « Dans nos discussions, nous avons été heureux de constater qu’il y a beaucoup de progrès en Somalie », a indiqué le président Félix-Antoine Tshisekedi tout en soulignant que le but des discussions était « d’encourager le peuple somalien au dialogue et à la continuité pour la recherche de la stabilité ». Et d’ajouter avoir rassuré son interlocuteur du soutien de l’Union Africaine et de sa disponibilité à accompagner le dialogue interne en Somalie.
L’Institution panafricaine continuera à explorer toutes les voies de sortie à la crise somalienne par une recherche constante de la paix et de la sécurité pour le bien-être du peuple somalien qui a énormément souffert des affres de la guerre. Telles sont les garanties données par Félix-Antoine Tshisekedi à son homologue somalien.
Pour sa part, Mohamed Abdullahi Mohamed a indiqué que son pays était disposé à accueillir l’accompagnement de l’UA dont le soutien au processus électoral en cours est très attendu. Il a, par ailleurs, plaidé pour le renforcement de la coopération bilatérale entre la RDC et la Somalie censée promouvoir le commerce ainsi que les échanges économiques profitables, à bien d’égards, aux peuples frères de la RDC et de la Somalie.
Peut être une image de 1 personne et costumePeut être une image de deboutPeut être une image de une personne ou plus, personnes debout, costume et intérieur
Src: Cellule de Communication du Chef de l’État

27 mars 2021
qatar.jpg

L’annonce a été faite ce samedi à travers un communiqué publié sur le site officiel de l’état du Qatar. Le pays de la péninsule arabique aux 2.786 millions d’habitants a annoncé l’arrivée ce dimanche à Doha du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur invitation de l’Emir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani.
Une visite de travail officielle au fond diplomatique et économique très important pour les deux états.
*Renforcement des relations diplomatiques*
Selon l’annonce des services de communication de l’émirat Qatari, le Président Félix Antoine Tshisekedi sera reçu le lundi au palais Amiri Diwan, siège du gouvernement par l’Emir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani. Un entretien en tête à tête est prévu dans l’avant midi et sera précédé d’une séance de travail entre les deux personnalités entourées de leurs experts. Le contenu de leurs discussions n’a pas été précisé mais tout porte à croire que l’Emir et son hôte vont passer en revue les termes majeurs des relations politiques et diplomatiques qui les unissent.
Jusqu’ici les relations diplomatiques entre la République Démocratique du Congo et le Qatar étaient très sommaire, les deux pays n’étant liés que par des contacts entre ministres en charge des affaires étrangères. Félix Antoine Tshisekedi sera donc le Premier chef d’état de la République Démocratique du Congo a être reçu par l’Emir du Qatar.
*Un cadre de coopération économique historique dans les signataires*
Outre la diplomatie, l’économie sera le fer de lance de ce rendez-vous au sommet de l’état.
Après plusieurs mois des discussions entre les experts des deux pays sur demande du Qatar, un cadre général de coopération économique finalisé est prêt a être officialisé. L’accord sera signé par la ministre d’état, ministre des affaires étrangères de la RDC, Marie Ntumba NZEZA et le ministre qatari des affaires étrangères en présence de l’émir et du Président de la République. Il s’agit des accords techniques au niveau commercial et dans le domaine de la fiscalité. Aussi dans la promotion et protection des investissements et prévention de la double imposition.
Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo devrait arrivé à Doha ce dimanche dans la soirée.

https://www.jeuneafrique.com/medias/2020/04/02/tshisekedi-592x296-1592579077.jpeghttps://www.jeuneafrique.com/medias/2018/02/20/sipa_ap22137729_000007-592x296-1577457106.jpgPeut être une image de gratte-ciel et cielmediacongo.net - Actualités - Kinshasa : fourniture de l'électricité, SNEL annonce des perturbations du 7 au 21 octobre 2019
src: Cellule de communication du Chef de l’État


27 mars 2021
joe-biden-invite-felix-tshisekedi.jpg

Le président des États-Unis d’Amérique Joe Biden a invité 40 dirigeants mondiaux au Sommet sur le climat qu’il accueillera les 22 et 23 avril prochain.

D’après le communiqué de l’administration Biden consulté par ACTUALITE.CD ce samedi 27 mars, le sommet virtuel des dirigeants sera diffusé en direct pour être visionné par le public. Parmi les 40 dirigeants mondiaux figurent cinq chefs d’État africains à savoir Félix Tshisekedi de la République Démocratique du Congo, Ali Bongo du Gabon, Uhuru Kenyatta du Kenya, Muhammadu Buhari du Nigeria et Cyril Ramaphosa de l’Afrique du Sud.

« Le Sommet des dirigeants sur le climat soulignera l’urgence et les avantages économiques – d’une action climatique plus forte. Ce sera une étape clé sur la route de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) en novembre à Glasgow », précise la Maison Blanche dans son communiqué.

Au moment du sommet, poursuit le communiqué, les États-Unis annonceront un objectif ambitieux d’émissions pour 2030 en tant que nouvelle contribution déterminée au niveau national au titre de l’Accord de Paris.

Dans son invitation, le Président Américain a exhorté les dirigeants à profiter du Sommet pour expliquer comment leurs pays contribueront également à renforcer l’ambition climatique.

Le sommet convoquera à nouveau le Forum des principales économies sur l’énergie et le climat dirigé par les États-Unis, qui rassemble 17 pays responsables d’environ 80% des émissions mondiales et du PIB mondial. Le président a également invité les dirigeants d’autres pays qui font preuve d’un leadership climatique fort, sont particulièrement vulnérables aux impacts climatiques ou tracent des voies innovantes vers une économie à taux zéro. Un petit nombre de dirigeants d’entreprises et de la société civile participeront également au Sommet.

Clément Muamba

SHBA dhe Rusia para vazhdimit të marrëveshjes për çarmatimin | Bota | DW |  27.01.2021RDC: Félix Tshisekedi ne rendra pas justice aux victimes des manifestations  - La Libre

src: desknature.com


11 mars 2021
hamed-bakayoko.jpg

Selon nos confrères de rfi,  » La dernière apparition publique d’Hamed Bakayoko remonte au 10 février. Ce jour-là, le Premier ministre présente les candidats RHDP aux législatives. Dans les jours qui suivent, son absence commence à interroger. Le 18 février, le Premier ministre s’envole pour Paris, officiellement pour y subir des examens médicaux. Très rapidement des informations sur l’aggravation de son état de santé occupent toutes les conversations à Abidjan. Lors de son voyage à Paris la semaine dernière, Alassane Ouattara avait rendu visite à Hamed Bakayoko. Samedi il avait indiqué que l’hospitalisation du Premier ministre devait être prolongée. Selon Jeune Afrique c’est ce samedi qu’Hamed Bakayoko a été transféré en Allemagne, à Fribourg, pour y subir un traitement expérimental de la dernière chance. »  Sources: rfi


7 mars 2021
Mackysall-infodirect360.png

Le Sénégal est un beau pays avec une population extraordinaire. Actuellement en crise depuis quelques jours suite à des manifestations qui se sont déclenchées dès l’arrestation de SONKO, une figure emblématique de l’opposition politique.
« L’opposant sénégalais Ousmane Sonko a été arrêté pour « troubles à l’ordre public et participation à une manifestation non-autorisée » le 3 mars, alors qu’il se rendait au palais de justice de Dakar à la suite d’une accusation de viol. En cause, un changement d’itinéraire. Aussitôt, la colère est montée dans la rue ; des partisans ont affronté la police en scandant « libérez Sonko ». Les manifestations se sont ensuite multipliées dans tout le pays, de Saint-Louis à Ziguinchor. » D’après nos confrères de rfi,  
Nous sommes sidéré de constater la continuation de ces manifestations qui ont déjà occasionnées la mort de 6 Sénégalais. Selon nos sources, les prochaines manifestations auront lieu du lundi au mercredi.
Nous regrettons le silence absolu de la plus part des chefs d’Etat Africains. Felix Tshisekedi doit-il se prononcer ou pas en tant que Président de l’UA face à cette situation?
Peut être une image de une personne ou plus et plein airPeut être une image de une personne ou plus, personnes qui marchent, personnes debout, feu et routePeut être une image de une personne ou plus, personnes debout, feu et plein airSénégal : les heurts s'intensifient après l'arrestation du principal opposant politique | Les EchosPeut être une image de une personne ou plus, personnes debout, plein air et texte qui dit ’1e NDARMERIE GENDARMFRIF’
Des policiers face aux partisans d'Ousmane Sonko à Dakar, le 3 mars 2021.