17 septembre 2021
Centre-Culturel-et-Artistique-pour-lAfrique-Centrale-à-Kinshasa.jpg

« La pandémie Covid-19 a stopé beaucoup de choses, mais pas la construction du Centre Culturel et Artistique pour l’Afrique Centrale à Kinshasa, financé par le don du gvt chinois et nouveau symbole de la coopération sino-congolaise. Les batiments principaux ont pris forme. 1/2 » Ambassade Chinois à KinshasaImageImageImageImageImageImageImageImage


3 juin 2021
Reserve-d-echange-RDC.jpg

Selon le communiqué de la BCC, le trésor public a enregistré un excédent de 492,1 milliards de francs congolais (238 026 124 USD au taux budgétaire de 2.067/1 USD) à fin avril 2021, alors qu’à la même période en 2020, l’État était déficitaire.

La même source précise que la situation des finances publiques s’est nettement améliorée. Les recettes mensuelles du mois d’avril se sont chiffrées à 1.353,2 milliards de Fc (654 millions USD), en dépassement de 35,4% de leurs prévisions. “Quant aux dépenses, elles sont excédentaires à 875,1 milliards de fc (423, 3 millions USD), soit un dépassement de 5,2%”, a-t-elle poursuivi.

Pour la Banque centrale du Congo, cette performance atteste de l’effort du gouvernement observé dans la gestion des finances publiques.

 

La question : « Où sont passés les donneurs des leçons? l’opposition reste muette, aucun commentaire. Ce qui atteste la mauvaise foi de plusieurs qui insufflent la haine dans la population. En 18 ans, Kabila a laissé 1 milliard des dollars comme réserve, alors que dès l’investiture du gouvernement Sama Lukondé, Felix a réalisé plus de 100% des réserves, soit plus de 1 milliard.

Bravo au Président de la République, Félix Tshisekedi, et à son gouvernement!


29 mai 2021
Euronews-RTNC.jpeg

La Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) va bientôt bénéficier d’un investissement technique du propriétaire de la grande chaîne de télévision Euronews, l’investisseur égyptien Naguib Sawiris. Reçu en audience par le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, le propriétaire d’Euronews reconnaît que retravailler la RTNC c’est “un grand investissement mais c’est important parce que c’est l’image de la RDC”. Patrick Muyaya, de sa part, se dit “réjouis de l’engagement”, de l’investisseur égyptien.

“Avec Naguib Sawiris, propriétaire d’Euronews et investisseur égyptien, nous avons discuté des pistes de collaboration avec la RTNC avec un investissement technique pour le renforcement de cet outil, pilier stratégique de mon département. Je me réjouis de son engagement”, annonce le Ministre de la communication et médias.

L’autorité de tutelle des médias publics congolais promet de mettre à la disposition de Naguib Sawiris toutes les informations détaillées, question de l’aider à définir sa contribution dans le redressement de la RTNC.

“Nous sommes heureux de voir que Monsieur s’engage à nous accompagner dans les efforts pour la modernisation de la chaîne nationale. Et nous lui souhaitons la bienvenue. Nous allons nous assurer de lui transmettre des informations détaillées pour lui permettre de choisir ses périmètres d’intervention”, promet Patrick Muyaya avant d’ajouter : “l’idéal pour nous serait qu’il vienne dans le cadre d’un partenariat pour voir d’abord comment on redonne vie à ce grand bâtiment. Qu’on redonne vie à la télévision nationale. Ce sera un poumon et un signe perceptible que le Congo est véritablement sous l’impulsion du Président Tshisekedi”.

L’investisseur égyptien note que les matériels utilisés par la RTNC sont vieux. De ce fait, il mentionne que l’appui technique à ce média public est un grand investissement.

“Il y a une grande histoire ici. Ce n’est pas une chose facile. Les matériels sont tous vieux. Le problème c’est dont toutes les machines modernes. C’est un grand investissement mais c’est important parce que c’est l’image du Congo. Je vois les jeunes congolais faire du miracle malgré que les matériels sont vieux. Je suis sur qu’avec le ministre, je veux aider de monter la télé de la RDC”, a déclaré Naguib Sawiris après la ronde des installations de la RTNC.

Objectif de ce partenariat, selon le cabinet du Ministre Muyaya, est de renforcer les capacités opérationnelles de la télévision publique pour qu’elle s’acquitte correctement ses missions. Des pistes de collaboration sont en cours d’examen avec Naguib Sawiris, investisseur égyptien-propriétaire d’Euronews.

Source: https://www.politico.cd/la-rdc-a-la-une/2021/05/25/vers-un-investissement-technique-du-proprietaire-deuronews-en-faveur-de-la-rtnc.html/84727/?fbclid=IwAR1TaijQSbq_2cMRngUEAwPUiL0tRb-qrp0OAWI0i1JoVT-amURPzllTwzU


22 mai 2021
eruption-volcanique-à-goma1.jpg

15 ans après la dernière éruption, Nyiragongo crache du feu ce samedi 22 mai 2021. Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu a « confirmé l’éruption du volcan Nyiragongo depuis ce 22 mai vers 19 h » locales dans un enregistrement audio transmis à l’AFP. « Les investigations sont en cours et la population doit suivre les orientations de la protection civile« , a déclaration du Général Constant Ndima, appelant au « calme« .

« Nous allons donner de plus amples explications à la population pour la canaliser vers les directions où elle sera en sécurité« , a ajouté le gouverneur, qui est en charge de la gestion de la province depuis l’instauration de l’état de siège dans la région le 6 mai pour lutter contre les groupes armés, d’après nos confrères de France24.

Dans la soirée, de fortes émanations de lumière rougeoyante sortant du cratère étaient visibles depuis Goma, alors qu’une odeur de souffre était perceptible dans la ville, située sur le flanc Sud du volcan, sur les rives du lac Kivu, a constaté un journaliste de l’AFP.

Selon un document interne de la mission de l’ONU en RDC (Monusco), dont l’AFP a eu copie, un hélicoptère onusien a « mené un vol de reconnaissance au dessus de la zone et a confirmé des activités d’éruption sur le Nyiragongo ».

« Cependant, la coulée de lave se dirige vers le Rwanda. La ville de Goma et ses environs sont à l’abri », estime cette évaluation.

Goma abrite un important contingent de Casques bleus et de nombreux membres du personnel de la Monusco. Elle est aussi la base de nombreuses ONG et autres organisations internationales.

Premiers mouvements de panique

« Le ciel est devenu rouge. Il y a une odeur de souffre. Au loin on observe des flammes géantes sortir de la montagne. Mais il n’y a pas de tremblement de terre. Puis les sirènes n’ont pas hurlé jusque-là », a déclaré à l’AFP une habitante de Goma au téléphone, Carine Mbala.

L’électricité a été coupée dans la ville, ou des premiers mouvements de panique pouvaient être observés, des dizaines de personnes, souvent en famille, se dirigeant à pied, à moto ou en voiture vers la frontière rwandaise toute proche.

La dernière éruption du mont Nyiragongo, l’un des volcans les plus actifs d’Afrique, remontait à 2002. Elle avait fait 250 morts et 120 000 sans-abri à Goma. Ses coulées de lave sont parmi les plus rapides au monde, a souligné Dario Tedesco.

Les vulcanologues observaient depuis cinq ans la même activité du volcan que lors des périodes ayant précédé ses éruptions de 1977 et 2002.

Peut être une image de feu et plein airPeut être une image de feu et cielPeut être une image de feu et plein airPeut être une image de ciel et crépusculePeut être une image de feu et plein airPeut être une image de feu et plein air

Source: France 24

Selon nos sources, la lave traverse le territoire de Kibati, en direction du Rwanda voisin.


16 mai 2021
E0kIpxkXEAA1Tw2-1280x853.jpg

Nous avons appris l’action des députés nationaux qui ont chacun accepté de contribuer à hauteur de 500$us en soutien à nos FARDC à l’Est. Une action très louable mais que nous souhaitons étendre au niveau de toutes les couches de la population.

Nos propositions sont:

« Nous pensons que les partis politiques en RDC (opposition ou pouvoir) doivent faire comme les députés. Contribuer financièrement au soutien de nos vaillants FARDC »

« Nous pensons également que les gouvernements provinciaux de toutes les 26 provinces doivent aussi contribuer comme l’ont fait les députés nationaux »

« Nous pensons aussi que la diaspora congolaise doit faire la même chose. Nos différentes ambassades peuvent s’organiser pour recueillir et acheminer ces fonds à nos forces armées. »

« Nous pensons également que le ministère des Finances doit ouvrir un compte bancaire dans lequel chaque citoyen congolais de bonne volonté pourra déverser sa participation à cette action »

« Nous pensons enfin que l’inspection générale des finances (IGF) doit garder un œil ouvert concernant ce dossier. »

Telles sont nos propositions. Partageons au maximum pour que les autorités compétentes prennent connaissances de ces idées pour le bien de nos forces armées et de notre pays au final.

Rédaction infodirect 360

 


5 mai 2021
FARDC_01.jpg

Il était jusque-là commandant de la 1ère Zone de défense des Fardc. Bien avant cette fonction, il avait occupé le poste de chef d’état-major de la 13e région militaire de l’Equateur.*
Il aura comme vice-gouverneur le commissionnaire divisionnaire Alonga Boni Benjamin.
De son côté, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba prend la commande de la province de l’Ituri. Il était jusque-là chef d’état-major général adjoint chargé de l’administration et logistique. Bien avant cela, il avait dirigé la troisième zone de défense. Ancien DSP, il avait également servi au sein du MLC de Jean-Pierre Bemba. Il sera secondé par le commissaire divisionnaire Ekuka Lipopo.
Ces nominations entrent dans le cadre de l’administration militaire installée dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri dans le cadre de l’état de siège proclamé par Félix Tshisekedi dans cette partie de la RDC.
src:fk