17 septembre 2021
Centre-Culturel-et-Artistique-pour-lAfrique-Centrale-à-Kinshasa.jpg

« La pandémie Covid-19 a stopé beaucoup de choses, mais pas la construction du Centre Culturel et Artistique pour l’Afrique Centrale à Kinshasa, financé par le don du gvt chinois et nouveau symbole de la coopération sino-congolaise. Les batiments principaux ont pris forme. 1/2 » Ambassade Chinois à KinshasaImageImageImageImageImageImageImageImage


15 août 2021
kikaya-bin-karubi.jpeg

Dans le collimateur de la justice depuis la révélation de l’affaire des cartes bancaires liées directement au compte du Trésor public, l’ancien secrétaire particulier et Conseiller spécial en charge de diplomatie de Joseph Kabila, Kikaya Bin Karubi a « fui en bateau » vers un pays de l’Afrique australe.

Selon le Magazine Jeune Afrique, Kikaya Bin Karubi était « invité à se présenter au cabinet de travail de l’avocat général du parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe le 25 juin ». L’ancien conseiller de Joseph Kabila « a quitté Kinshasa dans la nuit du 23 au 24 juin ».

« Il a d’abord fui vers Muanda, dans la province du Kongo-Central, avant de se diriger, en bateau, vers un village de pêcheurs angolais nommé Nganda Kosa, entre la RDC, l’Angola et l’enclave de Cabinda », explique Jeune Afrique qui ajoute que « c’est depuis cet endroit qu’il a gagné Luanda avant de décoller en direction de l’Éthiopie puis de rejoindre son lieu actuel de résidence, dans un pays d’Afrique australe ».

L’opposant Kikaya
Ancien Député, Professeur au Département des Sciences de l’Information et de la Communication à Université de Kinshasa, Faculté des Lettres, Barnabé Kikaya Bin Karubi est depuis longtemps dans le cercle fermé de Joseph Kabila. Il connait l’homme et sa pensée. Membre influent du FCC, Kikaya sait que la rupture est consommée avec Félix Tshisekedi. Il sait aussi qu’il faut une autre stratégie vis-à-vis de l’actuel pouvoir et vis-à-vis de la population. Alors que certains dans sa famille politique n’osaient même pas prononcer le mot opposition, lui, il avait présenté même le sens de ce que sera cette opposition dans laquelle ils se trouvent déjà.

« En effet, ce ne sera pas une Opposition autoproclamée comme l’a été 37 ans durant l’Udps de 1982 à 2019. Ce sera une Opposition parlementaire issue des urnes et, à quelque chose malheur est bon, rendue compacte après la requalification de la Majorité parlementaire ayant tout du patchwork qu’elle était jusque-là », disait-il sur son blog début 2021.

Stéphie MUKINZI

src: https://www.politico.cd/encontinu/2021/08/12/dans-le-viseur-de-la-justice-kikaya-bin-karubi-fui-en-bateau.html/90233/


3 juin 2021
Reserve-d-echange-RDC.jpg

Selon le communiqué de la BCC, le trésor public a enregistré un excédent de 492,1 milliards de francs congolais (238 026 124 USD au taux budgétaire de 2.067/1 USD) à fin avril 2021, alors qu’à la même période en 2020, l’État était déficitaire.

La même source précise que la situation des finances publiques s’est nettement améliorée. Les recettes mensuelles du mois d’avril se sont chiffrées à 1.353,2 milliards de Fc (654 millions USD), en dépassement de 35,4% de leurs prévisions. “Quant aux dépenses, elles sont excédentaires à 875,1 milliards de fc (423, 3 millions USD), soit un dépassement de 5,2%”, a-t-elle poursuivi.

Pour la Banque centrale du Congo, cette performance atteste de l’effort du gouvernement observé dans la gestion des finances publiques.

 

La question : « Où sont passés les donneurs des leçons? l’opposition reste muette, aucun commentaire. Ce qui atteste la mauvaise foi de plusieurs qui insufflent la haine dans la population. En 18 ans, Kabila a laissé 1 milliard des dollars comme réserve, alors que dès l’investiture du gouvernement Sama Lukondé, Felix a réalisé plus de 100% des réserves, soit plus de 1 milliard.

Bravo au Président de la République, Félix Tshisekedi, et à son gouvernement!


29 mai 2021
Euronews-RTNC.jpeg

La Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) va bientôt bénéficier d’un investissement technique du propriétaire de la grande chaîne de télévision Euronews, l’investisseur égyptien Naguib Sawiris. Reçu en audience par le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, le propriétaire d’Euronews reconnaît que retravailler la RTNC c’est “un grand investissement mais c’est important parce que c’est l’image de la RDC”. Patrick Muyaya, de sa part, se dit “réjouis de l’engagement”, de l’investisseur égyptien.

“Avec Naguib Sawiris, propriétaire d’Euronews et investisseur égyptien, nous avons discuté des pistes de collaboration avec la RTNC avec un investissement technique pour le renforcement de cet outil, pilier stratégique de mon département. Je me réjouis de son engagement”, annonce le Ministre de la communication et médias.

L’autorité de tutelle des médias publics congolais promet de mettre à la disposition de Naguib Sawiris toutes les informations détaillées, question de l’aider à définir sa contribution dans le redressement de la RTNC.

“Nous sommes heureux de voir que Monsieur s’engage à nous accompagner dans les efforts pour la modernisation de la chaîne nationale. Et nous lui souhaitons la bienvenue. Nous allons nous assurer de lui transmettre des informations détaillées pour lui permettre de choisir ses périmètres d’intervention”, promet Patrick Muyaya avant d’ajouter : “l’idéal pour nous serait qu’il vienne dans le cadre d’un partenariat pour voir d’abord comment on redonne vie à ce grand bâtiment. Qu’on redonne vie à la télévision nationale. Ce sera un poumon et un signe perceptible que le Congo est véritablement sous l’impulsion du Président Tshisekedi”.

L’investisseur égyptien note que les matériels utilisés par la RTNC sont vieux. De ce fait, il mentionne que l’appui technique à ce média public est un grand investissement.

“Il y a une grande histoire ici. Ce n’est pas une chose facile. Les matériels sont tous vieux. Le problème c’est dont toutes les machines modernes. C’est un grand investissement mais c’est important parce que c’est l’image du Congo. Je vois les jeunes congolais faire du miracle malgré que les matériels sont vieux. Je suis sur qu’avec le ministre, je veux aider de monter la télé de la RDC”, a déclaré Naguib Sawiris après la ronde des installations de la RTNC.

Objectif de ce partenariat, selon le cabinet du Ministre Muyaya, est de renforcer les capacités opérationnelles de la télévision publique pour qu’elle s’acquitte correctement ses missions. Des pistes de collaboration sont en cours d’examen avec Naguib Sawiris, investisseur égyptien-propriétaire d’Euronews.

Source: https://www.politico.cd/la-rdc-a-la-une/2021/05/25/vers-un-investissement-technique-du-proprietaire-deuronews-en-faveur-de-la-rtnc.html/84727/?fbclid=IwAR1TaijQSbq_2cMRngUEAwPUiL0tRb-qrp0OAWI0i1JoVT-amURPzllTwzU


26 mai 2021
Robert-Seninga.jpeg

Le Président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu Robert Seninga vient d’être arrêté et écroué sur ordre du Gouverneur militaire, le Lieutenant-Général Constant Ndima.
Selon diverses sources, Robert Seninga est soupçonné de collusion avec le groupe armé islamiste des ADF.
Dans une déclaration faite le 31 mars 2021, Robert Seninga avait répondu au président de l’Assemblée Nationale de la RDC Mboso à propos de son exhortation aux députés de quitter les groupes armés en ces termes:
« Je pense qu’il n’y a pas de députés qui sont dans les groupes armés. Le président de l’Assemblée nationale avait appelé à la conscience de tout un chacun d’aller mobiliser ses pairs. Comme vous le savez, ce sont les enfants de la province qui sont égarés et qui commettent ces bavures. Nous en tant que leaders d’opinion, nous devons fournir des efforts pour les sensibiliser à quitter ces salles besognes et répondre à l’appel du chef de l’État pour contribuer au développement de notre pays », avait-il indiqué.
La semaine dernière, le Gouverneur militaire du Nord-Kivu, nommé à la tête de la province dans le cadre de l’état de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, avait annoncé l’imminence de l’arrestation de plusieurs suspects civils et militaires, soupçonnés d’intelligence avec des groupes armés.
Sortez des groupes armées chers politiciens!