5 septembre 2014
0022.jpg

22 10, 2020
Félix Tshisekedi a participé ce jeudi à la deuxième réunion de coordination entre l’Union africaine, les Communautés économiques régionales/mécanismes régionaux et les Etats membres.
Cette réunion qui s’est tenue par visioconférence a pour objectif ultime « inscrire, dans un cadre formalisé, les relations entre l’Union africaine, les CER/MR et les Etats membres pour que toutes ces entités coopèrent au développement du continent, chacune dans les sphères qui sont les siennes, sans interférence ni chevauchement sur les compétences des unes et des autres ».
Au cours de la première réunion tenue à Niamey, au Niger, en juillet 2019, le cadre général de la division du travail entre l’UA et les CER/MR avait été défini. La Conférence de l’Union, lors de sa session de février 2020, avait approuvé ce cadre et avait instruit la Commission de prendre les mesures pour procéder une analyse plus fine de la division du travail.
« Pour ancrer effectivement cette collaboration rénovée entre l’Union africaine, les CER et les Mécanismes régionaux, il faut lui donner une base réglementaire ou juridique en procédant à la signature du Protocole révisé portant relations entre l’Union africaine et les CER/MR », a déclaré en ouverture Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine.
La cérémonie de signature qui aurait dû avoir lieu plusieurs mois auparavant, n’a pas pu se tenir en raison de la covid-19. Le Comité de coordination, au cours de sa réunion tenue en ligne le 8 octobre 2020, a envisagé de tenir cette cérémonie en marge de la 12ème session extraordinaire prévue le 5 décembre 2020 en Afrique du Sud.
« Au cas où cette opportunité ne pourrait être exploitée pour une raison ou une autre, nous avons convenu de signer le Protocole au siège de l’Union.
Les chefs exécutifs des CER/MR s’y rendront au moment fixé, munis des pouvoirs de leurs mandants respectifs aux fins de signature », a ajouté Moussa Faki Mahamat.